HANNA ROSE SHELL

NI VU NI CONNU.
LE CAMOUFLAGE AU REGARD DE L’OBJECTIF

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jean-Francois Caro. 256 p. 70 illus.
ISBN 978 293 060 112 0. 22 euros. Mai 2014

 

Ni vu, ni connu. Le camouflage face à l’objectif est une anthropologie historique et artistique du concept de « camouflage ». Si certains dispositifs de camouflage sont bien connus (les militaires reprenant les stratégies visuelles des animaux pour mieux se fondre dans l’environnement), cet ouvrage se propose d’étudier le concept en adoptant une approche large de son sujet : qu’il s’agisse de militaires, de photographies truquées (aujourd’hui passées aux filtres de Photoshop), d’animaux prenant la forme de leur environnement, d’artistes jouant sur les codes de la dissimulation, de taxidermistes étudiant la peau ou encore d’objectifs optiques destinés à la surveillance…

« Le camouflage désigne aussi bien ce qui se fond dans le décor que ce qui s’en détache », écrit Hanna Rose Shell à juste titre : c’est dans cet aller-retour entre fond et forme que se dissimulent les structures profondes du maquillage. Le camouflage se déploie dans le temps et dans l’espace, à travers les disciplines et les discours, sous la forme d’une logique adaptative d’esquive de la représentation photographique. Ni vu ni connu explore les principes structurants des pédagogies visuelles et des pratiques matérielles liées à la dissimulation stratégique, de la premire parution de L’Origine des espces de Darwin de Charles Darwin à la fin de la Seconde Guerre mondiale, et dévoile les conditions de production et de diffusion en masse des techniques de camouflage dont l’histoire est consubstantielle de celle de l’un des arts majeurs de la modernité : la photographie.

 

L’ouvrage contient une fine loupe en plastique, siglée du titre du livre, qui permet au lecteur de mieux apprécier la qualité des camouflages naturels et artificiels présents dans le centaine de photographie que contient l’ouvrage.

 

Hanna Rose Shell enseigne l’histoire des sciences, des technologies et des sociétés au Massachusetts Institute of Technology (MIT, Etats-Unis).

 

Sommaire

Préface

Introduction

Chapitre 1. Le mimétisme productif et l’art de la disparition : « l’invisibilité naturelle et humaine selon Abbott Thayer »

Chapitre 2. Dans les mailles du filet : le camouflage à l’ère de la photographie sérielle

Chapitre 3. Comment ne pas etre vu : le camouflage dynamique et les films cinétiques de Len Lye

Chapitre 4. Sujet à changement(s) : les écrans épidermiques

Notes

Bibliographie

Liste des figures

Remerciements

Index

 

Un complément vidéo à l’ouvrage :
http://sensatejournal.com/2013/09/hanna-rose-shell-blind-on-the-phenemology-of-camouflage/

“Ni vu ni connu nous emmène aux frontières de ce que peut un regard. Mais aussi à celles de ce que doit un éditeur. Car réussit à réunir, chose oh combien rare, dans un même cadre épistémologique le texte et sa matérialisation en livre”, Librairie Ptyx.

 

“Si la dissimulation stratégique est aussi vieille que le cheval de Troie, la chercheuse Hanna Rose Shell rappelle qu’il faut attendre le vingtième siècle et l’apparition de l’appareil-photo, pour que ces pratiques de camouflage soient institutionnalisées et systématisées”, Libération.