ALEXIS ZIMMER

BROUILLARDS TOXIQUES
VALLÉE DE LA MEUSE, 1930, CONTRE-ENQUÊTE 

272 p. ISBN 978 293 0601 23 6. 19 euros.
20 illustrations.
Sortie le 21 novembre 2016

bla

« Chère petite Yvonne. Tu imagines sans peine dans quels sentiments j’ai été ce matin, quand j’ai appris par les journaux qu’un brouillard empoisonné s’étendait sur la Belgique et le nord de la France, qu’il paraissait s’avancer vers Paris… Je songe à notre Pierrot, si exposé aux crises d’asthme… C’est une histoire abominable. J’attends avec impatience de savoir ce que diront les journaux de demain. Ici, il y a aussi un peu de brouillard, et la température est plutôt douce. Que n’êtes-vous tous auprès de moi, loin de cette Europe où traînent encore les miasmes et les gaz de la guerre ! »

bla

Du 1er au 5 décembre 1930, un brouillard épais se répand dans la vallée de la Meuse, non loin de Liège. Hommes et bêtes sont profondément affectés lors de sa survenue, et ils sont nombreux à y laisser leur vie. Après sa dissipation, des experts tranchent : « le seul brouillard » est responsable. Pourtant, sur place, nombreux sont ceux à incriminer les émanations des usines de la région, l’une des plus industrialisées d’Europe. Un an plus tard, des experts du parquet rendent d’autres conclusions : la consommation massive du charbon et les composés soufrés des émanations industrielles sont mis en cause. L’exceptionnalité de l’événement est cependant attribuée à la prédisposition des corps et aux conditions météorologiques particulières de cette première semaine de décembre 1930. Mais comment du « charbon » en vient-il à participer à la production de brouillards et à rejoindre ainsi, jusqu’à tuer, les poumons de ceux qui se sont retrouvés contraints de le respirer ? Ces liens « charbon- brouillards toxiques- poumons » n’ont rien d’évident. C’est à tenter de reconstituer les conditions historiques de leurs constructions que s’attache cet ouvrage. En considérant cette catastrophe dans le temps long nécessaire à sa production (comme un processus et non comme une interruption) ; en suivant la piste des matières de sa constitution (leur (a)cheminement et les assemblages techniques, sociaux, politiques et discursifs) nécessaires à leur transformation ; en étudiant le rôle et les effets des pratiques savantes, Brouillards toxiques permet de comprendre la transformation conjointe, par l’industrialisation, des corps et des environnements et la production de nouveaux phénomènes météorologiques.

 

SOMMAIRE

Introduction. Brouillards de papier
Brouillards en Europe – Brouillard dans la vallée de la Meuse – Opacité, suffocation, mortalité subite – Mystère et hypothèses savantes – Premières conclusions officielles : le seul brouillard – Bobard et déni – Deux autres enquêtes – Une date-clef : la première démonstration scientifique de la mortalité de la pollution atmosphérique

Chapitre 1. Météore : histoire d’une chose suspendue
Météorologie pré-moderne et histoire des choses suspendues – Météores industriels contemporains – Poumons : un organe invaginé – Smog et triptyque de brouillards mortels – Les histoires du brouillard de 1930 – Réouverture de l’enquête : expertise, charbon, poumon et atmosphère – Respirer autrement

Chapitre 2. Enquêtes
Les deux enquêtes des Mines et du parquet – Premières constatations – La visite de la Reine – « Place à la science » – Des précédents brouillards – Erreur humaine ou incident technique – Quels morts ? Quelles substances ? Quelles usines ? – Dissection – De la pollution ordinaire – Les experts savent respirer

Chapitre 3. Nature(s)
Du corps éclaté des bovins – Un suspect ? – Contestation du cadre étroit de l’enquête – Les substances du brouillard – Météorologie et topographie – Soufre et exceptionnalité météorologique – Naturalisation de la catastrophe et décision administrative – Le télégramme de l’institut

Chapitre 4. Charbon(s)
Charbon 1930 – Le monde du charbon – Histoire de la Terre – Les annales de Saint-Jacques de Liège – Exploitation minière pré-industrielle – L’eau et les pompes à feu – Administration des tréfonds – Du bois et de l’eau – Du charbon et de la vapeur

Chapitre 5. Infrastructure
Contraste et accumulation – 1835 : célébration – De « l’embouchure artificielle du Rhin » à la composition de la Nation – Chemin de fer et consolidation de l’ordre minéral – Conformer les paysages – (In)dépendances minérales

Chapitre 6. Guerres
De la Guerre aux usines – 1855, l’« affaire du Faubourg Saint-Léonard » et les « troubles de la Sambre » – Du zinc et du choléra – Enquête – Détruire les cheminées – De la soude et des acides – L’arbitrage réglementaire – Les usines de la Sambre – « Calmer les esprits », contenir les contestations – Une histoire de pomme de terre (entre autres)

Chapitre 7. Condenser, diluer
La réplique savante – Ce que « produire » veut dire et ce que « produire » doit dire – Clinique botanique et anémographie – Politique de l’expertise – Fonder l’ordre industriel par la Science – Fermer l’usine ? – Classes ouvrières et airs viciés – Prescrire de nouvelles technologies – Les usines : une émanation de la nature

Chapitre 8. Atmosphère
Les airs d’Ancien régime – Décomposer les airs – La balance – Un nouveau langage et des éléments indécomposables – Un monde immuable – Universalisation de l’atmosphère – Des variations accidentelles et de leurs effets locaux – Vertus sulfureuses – Microbes et fumées

Chapitre 9. Corps
Les grandes enquêtes sur la condition des classes ouvrières – Étiologie environnementale et étiologie sociale – Un nouveau regard – « L’ambiguïté hygiéniste » – De la dégénérescence – Climat industriel et prédisposition des corps – Les poumons des mineurs – Vide législatif, grève et confinement des questions sanitaires – Dissocier les causes – Des milieux aux substances

Chapitre 10. Brouillards
Des brouillards de diverses natures – Opacification – Des poussières et du soufre : du charbon dans l’atmosphère – Des corpuscules en suspension aux noyaux de condensation – Brouillard : « trace climatique d’une civilisation du charbon » – Les brouillards tuent – La « maladie du brouillard » – Mystère ?

Chapitre 11. Répétition
Récapitulation – Exceptionnalité vs Atmosphère conditionnée – La commission Bertyn – La commission de la commission – Les contraintes politiques et industrielles – La pollution ou les usines – Des brouillards à répétition – Exercices et masques à gaz – De grands buchers au fond de la vallée

Chapitre 12. « Du possible sinon j’étouffe… »
Savoirs scientifiques et pratiques experts – Inertie systémique – Équivalence généralisée et alternatives infernales – Brouillards toxiques – CÉLINE – 1930/2015 : qu’avons-nous appris ? – De Seraing à Pékin – D’une catastrophe d’une autre ampleur – « Que notre art devienne celui de respirer »

 

Alexis Zimmer est biologiste et philosophe de formation. Il a effectué son doctorat en histoire et épistémologie des sciences à l’université de Strasbourg. Il est actuellement post-doctorant à l’université Paris 7-Diderot et enseigne à la faculté de Sciences politiques de Paris 8-Vincennes-Saint Denis.

À PROPOS DU LIVRE

RTBF, La Première, Un jour dans l’histoire
RTBF, Musiq3Les glaneurs
Librairie Ptyx
Radio Agora (Nanterre) : interview de l’auteur
Diaposonore autour de la Croisière toxique